Photo Bol article

Bol chantant tibétain


Histoire et provenance du bol chantant

Le palais de Potala à Lhassa au Tibet

Selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, votre bol chantant peut être appelé “bol chantant tibétain“, “bol de méditation”, “bol sonore“, “bol tibétain“, “bol chantant himalayen”, “bol de guérison tibétain”, “bol sonore“, “bol sonore tibétain”, “bol chantant bouddhiste”, “cloche tibétaine”, “bol de prière” ou simplement “bol de guérison”.

Depuis de nombreux siècles, la musique et le son ont été utilisés comme outils pour favoriser la guérison et la méditation. Le bol chantant est l’un des premiers instruments créés par l’homme pour être utilisé à cette fin. Ce bol métallique mystique, lorsqu’il est frappé, peut créer des sons contemplatifs et célestes, qui résonnent comme si l’univers se manifestait sur l’âme.

Le bol chantant porte différent nom à travers le monde. Bien qu’il porte différent nom, le concept unificateur est que le bol chantant est souvent associé au Tibet ou au bouddhisme, crée un son immersif incroyable et peut avoir des effets curatifs étonnants.

Le bol chantant a un passé mystérieux et on ne sait pas grand-chose de son origine. Son histoire a commencé bien avant l’aube de la civilisation moderne, si bien que les informations écrites à leur sujet sont quasiment inexistantes.

Apparition du premier bol chantant

Le premier bol chantant aurait été fabriqué en Mésopotamie, il y a plus de 5 000 ans. Le bol chantant est considéré comme l’un des plus anciens artisanats de l’histoire de l’humanité. Bien que le folklore sur les artisans des bols chantants ait existé au cours des derniers siècles, la connaissance de ce folklore a malheureusement disparu avec les propriétaires successifs de bol chantant.

Lors de l’invasion du Tibet par les Chinois au milieu du XIXe siècle, les autochtones, connus sous le nom de lamas et de moines, ont été contraints de fuir, emportant avec eux toutes leurs précieuses possessions, y compris leurs bols chantants. Afin de survivre à la crise, les lamas et les moines ont été contraints de vendre leurs bols chantants et d’autres objets de grande valeur. C’est ainsi que les bols chantants se sont répandus dans le monde entier et que les connaissances ésotériques les concernant ont disparu.

Aujourd’hui, les sons mystiques du bols chantants peuvent être entendus dans de nombreux endroits différents tels que des centres de guérison, des studios de yoga, des salles de classe, des temples, et bien plus encore. Mais une chose demeure : les bols chantants sont toujours un outil spirituel, médicinal et musical aussi puissant qu’il y a des milliers d’années.


Utilisations historiques des bols chantants

Bol chantant pour la cuisine

À une certaine époque, le bol chantant fabriqué à la main était utilisé comme un article de cuisine, de rangement et de repas. Bien que cette utilisation ne soit plus d’actualité, il convient de noter que le bol chantant étaient également utilisé comme monnaie d’échange dans le passé, lorsque les pièces de monnaie et autres objets précieux étaient les seuls moyens de paiement légaux disponibles.

Traditionnellement, le bol chantant était évalué en fonction de son épaisseur, de son poids et de sa composition métallique présumée. En général, plus le bol chantant tibétain était lourd, plus sa valeur était élevée. De plus, les bol chantant était souvent offerts en cadeau de mariage ou en dot.


Qu’est-ce qu’un bol chantant ?

Un bol chantant est un type d’idiophone, c’est-à-dire un instrument de musique qui, lorsqu’il est frappé, secoué ou gratté, produit un son par vibration. Les bols chantants se présentent sous la forme d’une seule cloche inversée, mais il en existe de différentes tailles, allant de quelques centimètres à un mètre de diamètre. Les plus petits produisent des sons plus délicats, tandis que les plus grands bols produisent des sons plus profonds et corsés. Pour produire un son, les bols chantants sont souvent frappés sur leur bord ou sur le côté à l’aide d’un maillet. Chaque méthode produit des sons très distincts.

Ces bols sont souvent utilisés dans des contextes religieux et spirituels, pour invoquer la méditation et la relaxation. Ils peuvent également être utilisés pour la guérison et le traitement de diverses maladies grâce à la thérapie sonore. Les sons produits par les bols chantants créent une sorte de médecine énergétique dont on dit qu’elle répare les fréquences brisées du corps, de l’esprit et de l’âme. Jouer de ces bols crée un effet de centrage, ce qui permet aux côtés gauche et droit du cerveau humain de se synchroniser l’un avec l’autre. Ainsi, diverses activités comme le yoga et d’autres formes de pratiques méditatives utilisent parfois les bols chantants, car ils ont la capacité miraculeuse d’amener l’auditeur à la paix et au calme.


Comment fonctionne un bol chantant ?

L’intention qui sous-tend le travail des bols chantants peut être d’ordre spirituel, mais une composante physique importante entre également en jeu.

Les bols chantants fonctionnent grâce aux ondes sonores qui sont émises lorsque le bol lui-même est frappé avec un maillet. Ces vibrations sont si importantes et organisées qu’elles ont la capacité de transformer différents éléments, comme l’eau, en modèles créatifs.

Aujourd’hui, nous disposons d’une technologie qui nous permet de filmer de près un bol chantant rempli d’eau, puis de ralentir la séquence sur un ordinateur pour révéler ce qui se passe à chaque coup de maillet. Ce qui a été révélé, c’est la manière délicate dont les vibrations du bol soulèvent et manipulent l’eau, faisant danser les gouttelettes sur la surface de manière chorégraphiée.

L’être humain étant constitué d’une grande quantité d’eau, il n’est pas surprenant qu’un bol chantant puisse avoir un effet significatif sur les vibrations du corps. Certains praticiens pensent que si nous pouvons harmoniser nos propres vibrations avec celles d’un bol chantant, les possibilités d’équilibre et de guérison deviennent alors infinies.

L’harmonisation des vibrations du corps avec celles d’un bol chantant peut entraîner un soulagement du stress, une baisse de la tension artérielle, une sensation de relaxation et la guérison de déséquilibres dans le système.


Comment réussir à jouer d’un bol chantant

jouer d un bol chantant tibétain

Jouer d’un bol chantant semble difficile pour tout le monde dès le premier essai. Ceux qui ont plus d’expérience seront capables de jouer de leur bol pendant de longues périodes sans interruption du son, mais ceux qui ne sont pas familiers avec cette pratique peuvent trouver cela plus difficile.

Pour jouer d’un bol chantant, il faut poser le bol dans la paume de la main tout en fléchissant la main de manière à ce que la paume soit aussi plate que possible. Il ne faut pas que vos doigts soient impliqués dans la tenue du bol.

De l’autre main, vous prenez votre maillet et, avec la tête tournée vers le sol, vous donnez une solide tape sur le bol pour que le son initial émerge. Immédiatement après le coup, commencez à manœuvrer le maillet autour de la circonférence du bol tout en le maintenant fermement appuyé contre le bord.

Continuez à faire des tours et des détours, en utilisant tout votre bras et pas seulement votre poignet. La fréquence de la vibration augmentera avec le mouvement et, si vous le faites correctement, le son continuera à résonner pendant un certain temps après que vous aurez séparé le maillet du bol lui-même.

Si vous êtes un débutant en matière de bols chantants, consultez cet excellent article complet sur la façon de jouer d’un bol chantant : Comment jouer d’un bol chantant ?


Quels sont les matériaux utilisés dans les bols chantants tibétains ?

L’une des qualités uniques des bols chantants anciens est la particularité de leur composition. Selon des légendes tibétaines locales, l’un des principaux métaux utilisés dans la fabrication des bols chantants dans le passé était le fer des météorites.

Les météorites trouvées au Tibet auraient traversé une atmosphère à très faible teneur en oxygène. Ces météorites étaient généralement trouvées dans les parties les plus élevées de l’Himalaya. Provenant d’un endroit plus proche des cieux, ces météorites étaient considérées comme d’origine sacrée, et étaient donc hautement considérées par les Tibétains. De plus, la faible composition en oxygène de ces météorites pourrait expliquer les pouvoirs de guérison des bols chantants, selon les croyances de certains praticiens.

Historiquement, les bols chantants fabriqués au cours des siècles suivants étaient censés avoir été créés en combinant plusieurs types de métaux, entre cinq et neuf, voire douze.

La composition la plus courante était de sept métaux. Ces métaux étaient consacrés, chaque métal étant censé représenter un corps céleste ou une planète : Or (Soleil), Argent (Lune), Mercure (Mercure), Cuivre (Vénus), Fer (Mars), Etain (Jupiter) et Plomb (Saturne). Ces métaux étaient fondus et purifiés avant d’être coulés, réchauffés et martelés pour prendre forme. Les anciens bols chantants étaient censés avoir été imprégnés de souhaits, généralement en chantant des chants ou des mantras.

Bien qu’il y ait également de petites traces d’autres métaux, les anciens bols chantants étaient principalement fabriqués avec du cuivre et de l’étain, qui, lorsqu’ils sont combinés, forment un type de bronze appelé “métal de cloche”. En combinant ces deux métaux, on obtient un métal suffisamment dur mais élastique qui, lorsqu’il est frappé, crée une meilleure réverbération. Ce type de métal est utilisé depuis longtemps pour créer des cloches. En Inde, ce type de métal était historiquement utilisé pour créer des ustensiles de cuisine et des ustensiles de table, car on lui attribue de puissantes propriétés antibactériennes et antivirales.

La fabrication des bols chantants plus modernes ne fait généralement intervenir que cinq métaux au maximum, et souvent deux seulement. En raison de leur coût, l’or et l’argent ne sont généralement plus utilisés, mais les nouveaux bols chantants sont toujours d’excellente qualité.
Terminologie des bols chantants que vous devez connaître

Si vous êtes à la recherche d’un bol chantant, vous devez connaître certains termes. Comprendre les différents mots que les gens utilisent pour se référer aux bols chantants vous aidera à mieux naviguer sur le marché et à investir finalement dans un bol qui correspond le mieux à vos intérêts.


Bol sonore ou chantant, en laiton

Bol chantant en laiton

Les peuples de l’ancien Himalaya avaient peut-être les moyens de fabriquer des bols à partir des sept métaux sacrés, mais les anciens Tibétains n’avaient tout simplement pas ce luxe.

Au départ, les anciens Tibétains fabriquaient leurs bols chantants à partir d’une combinaison de cuivre et d’étain. Il a été prouvé que cette méthode permettait de produire des bols au chant optimal, offrant les notes les plus agréables et les plus cohérentes.

L’intérêt mondial pour ces bols ne cessant de croître, l’industrie a dû commencer à utiliser des métaux plus accessibles et plus abordables. Les Tibétains ont trouvé que le laiton était une alternative abondante et appropriée au cuivre et à l’étain ; le laiton est un métal relativement peu coûteux à extraire de la terre à grande échelle.

Le laiton est un métal d’alliage, et il est donc également très facile à manipuler une fois chauffé. L’une des caractéristiques les plus attrayantes des bols chantants en laiton est le son uniforme, doux et doré que le métal émet. D’un point de vue esthétique, les bols chantants en laiton font partie des pièces les plus belles à exposer.

L’intégrité de l’utilisation du laiton pour la fabrication des bols chantants tibétains traditionnels fait l’objet d’un large débat. Certaines personnes les qualifient de “faux bols chantants”, tandis que d’autres sont tout à fait satisfaits de cette alternative plus abordable aux versions d’élite en cuivre.

Les bols chantants en laiton sont également parfaits pour tous ceux qui souhaitent utiliser de l’eau dans leur bol pour manipuler les sons. Pour plus d’informations, consultez notre guide sur l’utilisation de l’eau avec votre bol chantant.


Bol chantant en cristal

Bon chantant en cristal

Il n’est pas surprenant que les communautés spirituelles de l’Occident aient décidé de trouver des moyens nouveaux et améliorés de fabriquer ces anciens appareils. Les bols chantants en cristal sont apparus sur la scène au cours de la dernière décennie, et ils offrent une autre façon de créer des vibrations sonores par rapport à ce que l’on peut obtenir avec les bols en métal.

En général, un bol chantant en cristal est fabriqué à partir de 99,8 % de composés cristallins, ce qui est simplement une autre façon de dire que ce sont des cristaux purs extraits de la croûte terrestre. Non, tous les cristaux ne sont pas purs. En fait, un grand nombre de bijoux en cristal vendus en ligne sont pour la plupart du verre teinté pour ressembler à différents cristaux, il est donc très important de s’assurer que vous traitez avec un vendeur de bonne réputation.

Les bols chantants en cristal peuvent être fabriqués à partir d’une variété de cristaux différents, et ce sont généralement toujours ceux qui sont considérés comme les plus abondants sur la Terre et donc peu coûteux à utiliser en grandes quantités, à savoir le quartz rose, le quartz clair ou l’améthyste.

Contrairement aux bols chantants ordinaires en métal, les bols de cristal sont censés être plus profondément liés à la guérison physique du corps, puisque chaque cellule de la structure humaine possède son propre composant géométrique cristallin. On pense que le son émis par un bol chantant en cristal peut stimuler et équilibrer le champ électromagnétique de la personne qui reçoit le soin.

Cela dit, les cristaux de quartz sont particulièrement intéressants car ils contiennent 99,8 % de quartz de silicone. Presque toutes les cellules de notre corps contiennent de la silice, qui est censée provoquer une magnétisation directe des électrons du cristal de quartz lui-même. On pense que l’oscillation des sons qui sortent d’un bol chantant en quartz affecte donc les cellules de notre cerveau de manière positive, tout en permettant des états modifiés de conscience dans un environnement approprié.

Les différentes notes de musique qui émanent des bols sonores peuvent également être directement liées à chacun des sept chakras du corps. Les cristaux sont connus depuis longtemps pour leurs propriétés curatives et protectrices. Il semble donc logique de les transformer en dispositifs de guérison vibratoire, une pratique hautement bénéfique.

Si votre intention est d’investir dans un bol chantant en métal, nous vous recommandons de vous tourner vers ce que l’on appelle un ensemble de bols chantants tibétains.

Lorsqu’il s’agit de posséder un bol chantant, tout ce dont vous avez besoin est le bol lui-même et le maillet. Le coussin n’est pas une nécessité et vous pourrez très bien jouer et exposer votre bol sans lui. Cependant, ils constituent un ajout très agréable à toute présentation d’un bol chantant, en particulier sur une étagère dans une maison.

Les ensembles de bols chantants tibétains contiennent parfois plus d’une taille de maillet. Des maillets de tailles différentes vous permettront d’expérimenter différentes notes et volumes en jouant sur votre bol métallique.

Ces ensembles constituent également des cadeaux fantastiques pour toute personne un tant soit peu intéressée par l’énergie ou les anciennes traditions de guérison. Ils sont intemporels et apportent un sentiment d’ancienneté à tout espace dans lequel ils sont placés.


Cloche tibétaine

Cloche tibétaine

L’expression “cloche tibétaine” s’est retrouvée sur le marché moderne principalement parce que certaines personnes ne savaient pas comment en jouer correctement ! Si vous ne savez pas comment jouer d’un bol, ces appareils vous sembleront n’être rien d’autre qu’un dispositif qu’il faut taper à plusieurs reprises pour produire un son : une cloche.

Les bols chantants tibétains sont essentiellement des cloches inversées. Le joueur doit apprendre à équilibrer le bol chantant dans la paume de sa main et à jouer jusqu’à ce qu’il parvienne à produire un son solide qui ne s’estompe pas et qui ne nécessite pas une deuxième frappe.


Bol chantant et les 7 chakras

Toutes les écritures anciennes concernant l’énergie font référence à sept centres énergétiques majeurs dans le corps humain. Il s’agit des chakras de la couronne, du troisième œil, de la gorge, du cœur, du plexus solaire, du sacrum et de la racine.

Il est généralement admis que ces sept centres d’énergie sont responsables de l’équilibre, ou du déséquilibre, de chaque être humain en question. La perturbation d’un chakra peut entraîner des déséquilibres tangibles qui se manifestent dans le monde extérieur de l’individu.

Puisque les chakras sont de l’énergie, on pense aussi qu’ils sont des vibrations. Les chakras peuvent être manipulés directement en utilisant des appareils vibratoires tels qu’un bol chantant. Chaque chakra a une octave à laquelle il vibre, et ces octaves peuvent être harmonisées en s’accordant simplement avec le son correct de votre bol chantant.

Les bols de chakra en cristal de quartz clair sont populaires car le quartz clair contient le spectre complet de la lumière, un peu comme un arc-en-ciel. Chaque couleur de ce spectre est en corrélation directe avec un chakra coloré du corps énergétique humain.

Ce sont les notes que vous devrez faire correspondre pour diriger la guérison vibratoire vers chacun des chakras spécifiques :

CHAKRANOTECOULEUR
Chakra racineSOL Rouge
Chakra sacréLAOrange
Plexus solaireSIJaune
Chakra du coeurDORose et Vert
Chakra de la gorge Bleu
Chakra 3e oeilMIIndigo
Chakra couronneFAViolet
Correspondance des 7 notes de musiques avec les 7 chakras et les 7 couleurs

La valeur cachée des bols chantants

De nombreux bols chantants anciens conservés en Orient ont une apparence et une sensation très différentes de celles des bols auxquels nous sommes habitués aujourd’hui. Les premiers bols étaient extrêmement épais et lourds, à tel point qu’il n’était pas pratique pour une personne moyenne d’en jouer.

Les historiens ont réfléchi à la raison de ce phénomène et ont conclu que l’explication la plus évidente était celle de la valeur de stockage. À l’époque, la seule chose qui avait une valeur réelle ou une “monnaie” était les différents types de métaux. De nombreux échanges se faisaient au moyen de pièces de monnaie, et c’était souvent le poids du métal composant la pièce qui déterminait sa valeur, et non la pièce elle-même.

Il est donc logique que les fabricants de bols chantants aient choisi d’en faire beaucoup plus lourds que nécessaire, car cela leur donnait une plus grande valeur marchande. Dans les temps anciens, chaque village avait un manutentionnaire désigné qui acceptait volontiers les bols chantants lourds en paiement de terres et d’autres objets de valeur.

On pense également que les villageois les plus riches offraient à d’autres des bols chantants lourds comme cadeaux de mariage. Cela pouvait être considéré comme une sorte de somme forfaitaire pour permettre à un couple de jeunes mariés de partir sur des bases financières plus stables.

Certains s’interrogeront sur la validité de cette spéculation, surtout si l’on considère la façon dont nous utilisons les bols chantants aujourd’hui. Il faut garder à l’esprit qu’à l’époque, seuls les moines étaient considérés comme qualifiés pour utiliser les bols chantants lors de rituels et de cérémonies. Pour tous les autres, les bols chantants étaient simplement des objets de collection à avoir chez soi, et servaient généralement à conserver les céréales et l’eau. Certains ménages utilisaient même les bols chantants pour manger.

Si vous vouliez profiter des bienfaits vibratoires des bols, vous deviez rendre visite aux moines. Les moines étaient très secrets sur les chants et les prières qui accompagnaient la pratique des bols chantants ; beaucoup d’entre eux ne parlaient jamais de ces prières à quiconque dans le monde extérieur, même après l’invasion.


Les bols chantants et l’Himalaya

Des preuves historiques viennent étayer l’idée que les anciens peuples du Tibet n’étaient pas les seuls à porter ce type d’objets métalliques dans leurs civilisations. Des artefacts de bols chantants ont également été retrouvés dans des villages de la région de l’Himalaya, à savoir au Népal et en Inde.

Il est probable que ces peuples de l’Himalaya aient adopté les mêmes connaissances en matière de fabrication de bols que les peuples du Moyen-Orient, puisque les bols chantants sont apparus dans cette région avec les anciens Mésopotamiens. Après tout, on pense que c’est ainsi que le peuple tibétain a acquis sa propre connaissance de cette pratique près de 2000 ans plus tard.

On pense que la tradition himalayenne des bols chantants est aussi celle où les moines ont adopté pour la première fois leurs chants et leurs prières très secrets, devenus impénétrables par le public. À cette époque, les bols chantants étaient en fait fabriqués avec une combinaison de ce qu’ils appelaient les “sept métaux sacrés” : or, argent, cuivre, étain, fer, plomb et mercure.

La science moderne montre que la plupart des bols fabriqués à partir de cette gamme de métaux ne peuvent en fait pas chanter très bien. Cela explique pourquoi les peuples de l’Himalaya ont fini par fabriquer des bols plus simples, composés à 80 % de cuivre et à 20 % d’étain.

Il existe des secrets de fabrication et des pratiques spirituelles de cette époque que nous ne comprendrons probablement jamais complètement. Les bols chantants qui ont été préservés de l’ancienne région de l’Himalaya sont aujourd’hui considérés comme des artefacts et sont conservés dans des musées du monde entier. Ce sont les bols chantants tibétains qui sont encore produits et qui nous permettent d’en acheter facilement pour notre usage personnel.


Autres régions où l’on trouve des bols chantants

Étant donné leur origine dans les régions himalayennes, la migration naturelle des bols s’est faite à travers le Tibet, le Népal, le Bhouthan et jusqu’en Inde et dans d’autres régions du Moyen-Orient.

L’Asie est une terre vaste et étendue, et il n’est pas surprenant que toutes les régions n’aient pas adopté la pratique des bols chantants, même après des milliers d’années. Seuls quelques pays proches du golfe de Thaïlande et de la péninsule malaise ont une histoire de bols chantants, la plupart étant bien plus liés au gong traditionnel.


Bol chantant japonais

bol-chantant-japonais
bol chantant japonais

Une fois au Tibet, le bol chantant s’est progressivement déplacé vers l’Est pour atteindre le Japon.

Au Japon, les bols chantants sont appelés “Rin” et on les trouve dans presque tous les temples pour la prière ou le culte. Ces bols particuliers sont le plus souvent fabriqués en bronze de haute qualité, offrant une gamme musicale quelque peu inégalée.

Au Japon, un ménage moyen possède son propre bol chantant pour la famille. Ils l’appellent “Butsudan”, et l’installation comprend généralement un bol chantant posé sur un coussin au sommet d’un support en bois, ainsi qu’un support séparé qui maintient le maillet en bois en position horizontale.
Bols chantants afghans

Nous oublions souvent à quel point l’Afghanistan occupe une place centrale dans la région de l’Himalaya et en Asie du Sud-Est.

Aujourd’hui, l’Afghanistan est une communauté majoritairement islamique, mais avant l’arrivée de l’islam, ce pays pratiquait plusieurs religions différentes, dont l’hindouisme et le bouddhisme.

Il est donc logique que les bols chantants afghans soient devenus une industrie en plein essor, d’autant plus que ce pays a un tel talent pour le travail du métal. Vous connaissez peut-être les orfèvres qui fabriquent les bijoux traditionnels kuchi, désormais disponibles dans le monde entier.


Bol chantant chinois

bol-chantant-chinois
bol chantant chinois

La Chine est comme un continent à part entière, si l’on considère l’étendue et la diversité de son territoire et de sa culture. En Occident, nous commettons l’erreur de faire référence à la “cuisine chinoise” comme un fourre-tout pour toute la cuisine de ce pays, alors qu’il n’y a pas qu’une seule cuisine en Chine. En fait, la Chine compte huit cuisines uniques, ce qui vous donne une idée de la diversité de cette culture. Cela dit, les bols chantants chinois sont l’un des rares objets qui ont connu une grande popularité dans tout le pays, toutes cuisines confondues.

Une grande partie des bols chantants que nous achetons en Occident sont fabriqués et distribués en Chine. En général, les bols chantants chinois ne comportent pas de maillets enveloppés de cuir ; ils sont généralement faits de bois ordinaire.

Le coussin qui accompagne le bol peut servir d’indicateur pour savoir si le bol est d’origine chinoise ou non. Les bols chantants chinois comportent souvent des coussins circulaires en satin rouge, brodés de symboles chinois.


Comment les bols tibétain ont-ils migré vers la culture occidentale ?

Les historiens ont élaboré un certain nombre de scénarios pour tenter de retracer la migration des bols chantants vers le monde occidental. De toute évidence, cette migration peut être considérée comme une succession lente et progressive d’événements, plutôt que comme un moment définitif.

Si vous visitez l’Europe aujourd’hui, vous pourrez explorer un certain nombre de musées qui étaient autrefois des résidences privées de personnes fortunées. Paris, en particulier, possède une série de musées privés qui présentent les collections personnelles de citoyens amateurs d’art qui avaient les moyens de voyager loin au cours du XIXe siècle.

Ces personnes avaient une passion pour les pays étrangers et passaient des mois à voyager dans des pays lointains d’Afrique et d’Orient. À leur retour, ils ramenaient des objets, des œuvres d’art et des meubles indigènes qu’ils avaient ramassés en chemin, transformant au fil du temps leurs maisons en salles d’exposition informelles pour leurs précieuses possessions.

Un certain nombre de bols chantants auraient fait leur chemin vers l’Europe et l’Occident dans les valises de ces personnes. Les petits bibelots de toutes sortes étaient parmi les objets les plus faciles à rapporter, car ils pouvaient être facilement dissimulés et ne nécessitaient pas d’expédition.

Cela explique une grande partie des bols chantants qui sont passés de l’Est à l’Ouest, mais certainement pas la totalité.

Ce que nous savons, c’est qu’à un moment donné, les bols chantants semblaient s’infiltrer de plus en plus rapidement dans les espaces occidentaux. Soudain, les bols chantants ont été utilisés par des guérisseurs holistiques et des maîtres reiki, et ont même fait une apparition occasionnelle dans des cours de yoga.

À l’aube du XXe siècle, les Occidentaux ont commencé à se rendre beaucoup plus fréquemment en Orient. Jusqu’à cette époque, le yoga et la médecine orientale étaient perçus comme un espace quelque peu inaccessible, réservé à ceux qui avaient des contacts avec l’industrie. Il fallait soit lire des livres pour en savoir plus, soit connaître quelqu’un qui avait fait le voyage au moins une fois dans sa vie et espérer qu’il vous transmette son savoir.

Lorsque le yoga ne s’est pas avéré être une mode passagère, de plus en plus de personnes ont commencé à économiser leur argent dans l’intention de se rendre en Orient et de suivre leur propre programme de formation. Ils se rendaient dans des régions comme l’Inde et l’Indonésie, obtenaient une certification dans cette pratique et ramenaient leurs nouvelles compétences dans leur pays.

Lorsque l’on explore l’Orient dans une optique de guérison ou d’enseignement, il est inévitable que l’on rencontre un certain nombre de bols chantants en chemin. Ils font partie intégrante de la culture et des traditions de cette région.

Nombreux sont ceux qui, après avoir visité ces terres, ont fini par investir dans un bol chantant, comme souvenir à ramener chez eux et peut-être à intégrer dans leurs nouvelles pratiques médicinales ou yogiques. Comme le veut la tendance, si quelqu’un en a un, les autres doivent aussi en avoir un ! Les bols chantants sont soudain devenus des objets très prisés et recherchés par toutes les personnes “spirituellement inclinées” de leur côté de l’hémisphère.

Leur taille compacte les rendait également faciles à emporter en voyage. Ainsi, ceux qui faisaient le voyage en Inde, en Chine et en Indonésie pouvaient en glisser quelques-uns dans leur valise et les ramener chez eux pour les offrir à leurs amis et à leur famille.

Finalement, l’internet a offert des sites de commerce électronique qui ont rendu le voyage vers l’Est presque inutile. Les achats en ligne et la livraison de marchandises dans le monde entier ont comblé le fossé entre les deux côtés de la planète, permettant l’expédition de marchandises telles que les bols chantants dans le monde entier.

Cela intéresse les fabricants de bols chantants de l’Est, car ils gagnent beaucoup plus d’argent en vendant leurs produits sur un marché mondial qu’en attendant que les acheteurs arrivent en personne. Certains prétendent que le caractère sacré de ces bols s’est perdu depuis qu’ils sont devenus si largement accessibles, mais si une bonne énergie et des vibrations améliorées sont le but recherché, il n’en est rien.


Les bols chantants et le yoga

yoga et bol sonore

À mesure que les effets positifs du yoga sur le corps humain sont mis en lumière, la frontière entre énergie et yoga devient de plus en plus ténue.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, de nombreux praticiens du yoga font le voyage vers l’Orient à un moment donné de leur carrière afin d’obtenir l’accréditation recherchée pour enseigner. Il est intéressant pour les yogis de recevoir leur formation dans les pays d’origine du yoga. La plupart des praticiens du yoga découvrent également des rituels traditionnels en cours de route, notamment les bols sonores.

En ce qui concerne le yoga Kundalini, l’accent est mis sur la guérison par le son. En général, les praticiens utilisent un gong traditionnel tout au long d’un cours de Kundalini, comme cela a été la coutume pendant des siècles de cette pratique. L’utilisation d’un gong pendant le yoga remonte à des milliers d’années dans le nord de l’Inde, la même région où les bols sonores ont fait leur apparition dans l’Himalaya.

Le yoga guidé par les bols chantants devient de plus en plus une niche recherchée dans les studios occidentaux. Un bol chantant offre aux professeurs de yoga une alternative plus simple qu’un gong, et permet d’atteindre le même niveau de son lorsqu’il est joué correctement. Cependant, certains professeurs hésitent à utiliser un bol sonore. Un bol chantant demande plus d’efforts qu’un gong, et tous les cours ne disposent pas d’une paire de mains supplémentaire prête à jouer du bol au moment opportun.

C’est pourquoi les enregistrements de bols chantants ont connu un tel essor sur Internet. Ces enregistrements offrent jusqu’à quelques heures de sons cohérents et répétitifs de bols chantants qui constituent une merveilleuse musique de fond pour le yoga et même pour la méditation. Les bols chantants sont connus pour leur capacité à faciliter la transition vers un état de méditation profonde.


Appropriation culturelle et bol chantant tibétain

L’une des plus grandes discussions entourant l’histoire des bols chantants semble être la question de l’appropriation culturelle. Cette dernière décennie a attiré l’attention sur la façon dont les Occidentaux semblent choisir les traditions qu’ils préfèrent dans les cultures orientales, tout en soumettant les peuples de ces pays à des préjugés et à un racisme intériorisé.

La discussion explore la notion de savoir si la culture occidentale devrait être autorisée à utiliser des objets et des symboles de la tradition orientale, ou si cela est essentiellement inapproprié.

Les kimonos, les bindis et les bols chantants tibétains sont des exemples courants de ce type de discussion. Les personnes qui ne sont pas d’origine tibétaine devraient-elles être autorisées à tirer profit de la vente de bols chantants en Occident ? La production de masse de ces bols ne porte-t-elle pas atteinte à l’héritage ancien en question ?

En vérité, il sera toujours préférable d’acheter des objets tels que des bols chantants et des kimonos en visitant en personne les pays d’origine. C’est une façon de soutenir les entreprises locales et d’honorer l’héritage de l’objet en question. Cela signifie également que vous aurez probablement établi un lien avec la culture à un niveau inaccessible pour les habitants du monde occidental, et que vous repartirez avec un certain respect et une certaine compréhension du peuple en question. Cela vous permet d’apprécier la culture, par opposition à l’appropriation culturelle.

Toutefois, il faut tenir compte du fait que tout le monde ne peut pas se permettre de faire un voyage en Orient chaque fois qu’il souhaite intégrer des objets et des symboles orientaux dans sa vie quotidienne. La meilleure option dont disposent la plupart des gens pour se connecter à ces cultures est l’exposition via la plateforme simple mais coûteuse connue sous le nom de World Wide Web.

La question qui se pose est donc la suivante : est-il approprié pour quiconque dispose d’Internet d’avoir accès à des objets aussi riches sur le plan culturel et datant de plusieurs milliers d’années ? Nous pensons que oui, mais à des conditions importantes !

En particulier, si vous voulez intégrer un élément d’une autre culture dans votre vie quotidienne, vous devez prendre le temps de connaître tout ce qu’il y a à savoir sur cet élément. Ce que nous voulons dire, c’est qu’il faut traiter l’objet en question avec curiosité, respect et valeur.

Nous ne doutons pas que les anciens fabricants de bols chantants auraient applaudi la propagation de l’intérêt pour la guérison par le son. La guérison par le son n’est pas quelque chose qui peut être isolé à une seule culture ; c’est un droit universel pour tous ceux qui marchent sur la Terre.

Ceci étant dit, la guérison par le son et les vibrations qui lui sont associées ne jouent en notre faveur que si nous les comprenons et respectons leurs lois. Posséder un bol chantant est une incarnation de cette notion ; nous sommes encouragés à prendre le temps de lire des articles comme celui-ci afin d’apprendre correctement l’histoire unique attachée à chaque bol.

Une fois que les gens sont capables de voir les nombreux avantages potentiels de l’utilisation d’un bol chantant dans la vie quotidienne, ils ont tendance à développer un nouveau respect et une nouvelle gratitude envers la culture qui a mis ces objets au monde. L’appréciation culturelle est un moyen d’unir les gens pour le meilleur, même par-delà les vastes océans.


Aspect décoratif et esthétique du bol chantant ?

Bol tibétain en décoration

Croyez-le ou non, il existe des cas quotidiens dans la société occidentale où les bols chantants n’auraient peut-être pas dû être choisis pour un décor esthétique.

Tous ceux qui possèdent un bol chantant n’ont pas l’intention de l’utiliser pour la guérison par le son ; il y a des personnesqui aiment simplement leur apparence. C’est tout à fait acceptable dans un espace privé, mais aussi dans un studio de yoga ou tout autre sanctuaire où se pratique la guérison par le son ou l’énergie.

Les institutions qui ont tendance à se tromper sont celles du secteur de l’hôtellerie. Il est arrivé que des Occidentaux ouvrent des bars et des restaurants à thème asiatique pour répondre aux besoins d’un marché en constante expansion, et qu’ils y incorporent des bols chantants tibétains comme décoration.

Il est inapproprié de présenter un bol chantant comme décor dans un établissement à thème thaïlandais, car la Thaïlande ne possède aucune histoire culturelle en rapport avec cet objet. De même, un restaurant axé sur la cuisine chinoise n’aurait pas intérêt à ce que ses serveuses portent des kimonos pendant leur service ; l’objet n’a tout simplement aucun rapport avec la culture en question.

L’utilisation d’un bol chantant dans un contexte inapproprié témoigne de l’ignorance et du manque de respect de l’histoire de l’objet et des cultures en question.


Faux bol chantant

Enfin, les faux bols chantants doivent être sur tous nos radars, surtout dans le rythme rapide des industries manufacturières d’aujourd’hui.

À vrai dire, il est très difficile de distinguer un faux bol chantant d’un vrai. Il ne s’agit pas d’une industrie réglementée, et de nombreuses entreprises choisissent de profiter de la demande massive en vendant des contrefaçons pour gagner rapidement de l’argent.

Heureusement, en ce qui concerne les bols chantants en métal, il n’existe pas de versions “fausses” ; il y a simplement des bols de qualité et des bols bon marché.

Les bols chantants bon marché ou “contrefaits” peuvent produire des sons tout comme les bols de qualité, mais ils ne sonneront pas de manière aussi agréable ou cohérente avec le spectre accepté des notes musicales. L’utilisation du laiton comme métal principal dans la fabrication des bols chantants rend presque impossible la régulation du spectre sonore d’un bol en laiton par rapport à un autre. Le cuivre était le premier métal utilisé dans la production des bols chantants, et il offre un spectre sonore beaucoup plus précis.

Les bols chantants en cristal posent de véritables problèmes. Ils sont beaucoup plus faciles à falsifier, car il existe un marché noir massif de faux cristaux qui se font passer pour d’authentiques minéraux terrestres. Ces répliques sont fabriquées en verre et peuvent être stratégiquement teintées pour ressembler à presque tous les cristaux existants.

Pour éviter ce genre d’escroquerie, il est toujours préférable d’acheter votre bol chantant en cristal auprès d’une source fiable. Comme il s’agit d’un style de bol chantant relativement nouveau, peu de fabricants prennent le risque de fabriquer de faux cristaux pour l’instant, mais assurez-vous de faire vos recherches et de traiter avec un vendeur réputé.


Comment fabrique-t-on les bol chantant de manière artisanale et ancestrale ?

Il existe deux méthodes connues pour créer des bols chantants. Le martelage était, et est toujours, une méthode commune utilisée aujourd’hui, dans laquelle une feuille de métal plate est martelée par au moins trois personnes sur un modèle ou une forme de bol jusqu’à ce qu’elle prenne la même forme. Les bords sont ensuite repliés et martelés davantage jusqu’à ce qu’ils soient lisses, tandis que l’intérieur est souvent poli à la machine. Les traditionalistes préfèrent les bols chantants qui ont été martelés et peuvent facilement les distinguer en vérifiant les marques de marteau.

L’autre méthode consiste à verser un métal en fusion dans un moule, qui forme la première des deux parties du bol chantant moderne. L’autre partie est appelée le col, qui est formé et soudé avec le bol, avant d’être poli. Cette méthode permet de créer une forme plus confinée, qui produit des vibrations et un son plus durables lorsqu’on la frappe. La qualité de la tonalité est également améliorée de manière significative. Ce type de bol est généralement embelli par une gravure à l’acide ou un émaillage.

Il existe aujourd’hui de nombreux bols chantants sur le marché. Ils diffèrent souvent par le son qu’ils produisent, ce qui peut être attribué à leur conception et à leur forme, à leur épaisseur, à leur douceur et à la combinaison des métaux utilisés. En général, les meilleurs bols chantants sont ceux qui résonnent le plus avec la personne qui en joue.


Comment différentes cultures ont utilisé le bol chantant

Indépendamment de leur véritable origine, les bols chantants ont été utilisés à des fins diverses au cours de l’histoire : méditation, guérison alternative, religion, musique et même monnaie d’échange. Aujourd’hui, ils sont devenus un outil populaire pour les guérisseurs par le son, les musicothérapeutes et les praticiens du yoga dans différentes parties du monde.


Utilisations spirituelles et méditatives du bol chantant

Grâce à leur son apaisant et méditatif, les bols chantants étaient souvent utilisés dans les monastères et les maisons de l’Himalaya pour indiquer le début ou la fin d’une période de méditation. Il était également dit que les bols chantants étaient joués pendant toute une séance pour aider l’esprit à se concentrer et à atteindre un état de pure relaxation. On pense qu’à chaque fois qu’un bol chantant est joué, les mantras et les bons souhaits qu’il contenait lors de sa fabrication sont libérés pour s’écouler librement dans l’univers. Les hindous et les bouddhistes utilisent aussi traditionnellement les bols chantants dans leurs rituels pour favoriser la concentration spirituelle, l’harmonie et la paix intérieure.


Utilisations médicinales et thérapeutiques alternatives du bol chantant

Les hindous croient que le monde a commencé par un son, et que le son joue donc un rôle très important dans notre corps et dans l’univers dans son ensemble. Le son comme méthode de guérison alternative est pratiqué dans de nombreuses cultures depuis de nombreux siècles. On pense que le son délicat et unique des bols chantants peut affecter profondément notre corps, et avoir un effet bénéfique sur l’état physique et psychologique du corps. Notre corps contient plusieurs centres d’énergie, ou chakras, qui courent de la tête aux pieds. On pense que ces centres d’énergie correspondent à des tonalités spécifiques que les bols chantants peuvent produire naturellement.

Les praticiens de la médecine alternative utilisent généralement plusieurs bols plus petits, au fond plus plat, qu’ils placent sur ces centres d’énergie. La résonance et les vibrations des bols chantants placés sur ces centres d’énergie sont censées pénétrer plus profondément que les bols plus grands et plus lourds qui sont généralement placés au-dessus ou à côté du corps. Dans la pratique traditionnelle de guérison tibétaine, les bols chantants sont également censés augmenter l’efficacité de diverses herbes médicinales. De plus, lorsqu’ils sont utilisés comme méthode de guérison alternative, les bols chantants sont censés atténuer les effets négatifs de la chimiothérapie et de la radiothérapie chez les patients atteints de cancer, bien qu’aucune étude scientifique ne permette encore d’étayer cette conclusion. Cependant, des rapports indiquent que les bols chantants ont aidé les patients à développer un sentiment de paix et de bien-être, et ont également réduit la douleur.


Utilisations du bol chantant tibétain pour la relaxation physique

soin bol chantant

Le massage et le bain sonore à l’aide de bols chantants est un excellent moyen naturel de rétablir l’harmonie du corps. Ses propriétés apaisantes peuvent naturellement apporter la paix et concentrer l’esprit. Les vibrations et le son produits par les bols chantants créent un type d’énergie qui agit sur le corps de plusieurs façons et qui peut engendrer plusieurs résultats positifs, tels qu’un profond sentiment de tranquillité et une réduction du stress psychologique et émotionnel.

Les bols chantants utilisés dans les massages sonores sont généralement conçus pour de longues périodes d’utilisation et se concentrent davantage sur la vibration que sur le son produit. La thérapie par le son vibratoire permet au corps d’être en paix à la fois au niveau intérieur et extérieur. Les bols chantants de différents poids et tailles sont généralement placés directement sur le corps pendant qu’on les frappe. Ils peuvent également être placés autour du corps.

Le corps est composé d’environ 50 à 65 % d’eau. L’eau entre en synergie avec les modèles vibratoires et relie et transporte des éléments importants dans le corps. Les massages sonores vibratoires peuvent aider ces éléments positifs à circuler librement dans le corps. Dans la plupart des cas, ce type de thérapie soulagerait les symptômes de la dépression, de l’anxiété, de la fatigue chronique et d’autres troubles similaires.


Conclusion sur le bol chantant tibétain

Les bols chantants sont utilisés depuis des siècles pour favoriser la guérison et la méditation dans divers contextes. Nous vous invitons à vous procurer votre propre bol chantant tibétain ou bol chantant en cristal et à faire l’expérience de certains de ses bienfaits étonnants !


Nos bols chantants tibétains artisanaux de qualité exceptionnelle

  • Bol RÉ 590g
    Bol chantant tibétain
    86,00
  • Bol SOL 655g
    Bol chantant tibétain
    93,00
  • Bol Mi 630 g
    Bol chantant tibétain
    91,00
  • Bol FA 515g
    Bol chantant tibétain
    76,00
  • Bol mi 610g
    Bol chantant tibétain
    88,00
  • Bol FA 670g
    Bol chantant tibétain
    95,00
  • Bol DO 760g
    Bol chantant tibétain
    106,00
  • Bol DO 900g
    Bol chantant tibétain
    123,00
  • Bol LA 515g
    Bol chantant tibétain
    76,00

Nous vous invitions à consulter notre boutique spécialisée sur les bols chantants tibétains : bol-sonore.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq + trois =

Panier