fbpx
pyrite

La Pyrite

La pyrite est un minéral jaune laiton à l’éclat métallique brillant. Elle a une composition chimique de sulfure de fer (FeS2) et est le minéral sulfuré le plus courant. Elle se forme à haute et basse température et se trouve, généralement en petites quantités, dans les roches ignées, métamorphiques et sédimentaires du monde entier. La pyrite est si commune que de nombreux géologues la considèrent comme un minéral omniprésent.

Le nom « pyrite » vient du grec « pyr » qui signifie « feu ». Ce nom a été donné parce que la pyrite peut être utilisée pour créer les étincelles nécessaires au démarrage d’un feu si elle est frappée contre un métal ou un autre matériau dur. Des morceaux de pyrite ont également été utilisés comme matériau produisant des étincelles dans les armes à feu à silex.

La pyrite a un surnom qui est devenu célèbre : « l’or des fous ». La couleur dorée du minerai, son éclat métallique et sa densité élevée font que les prospecteurs inexpérimentés le confondent souvent avec l’or. Cependant, la pyrite est souvent associée à l’or. Les deux minéraux se forment souvent ensemble, et dans certains gisements, la pyrite contient suffisamment d’or inclus pour justifier l’exploitation minière.


Identifier la pyrite


Les spécimens de pyrite à la main sont généralement faciles à identifier. Le minéral a toujours une couleur jaune laiton, un éclat métallique et un poids spécifique élevé. Elle est plus dure que les autres minéraux métalliques jaunes, et sa rayure est noire, généralement avec une nuance de vert. Il se présente souvent en cristaux bien formés en forme de cubes, d’octaèdres ou de pyritoèdres, qui ont souvent des faces striées.

Le seul minéral commun qui possède des propriétés similaires à la pyrite est la marcasite, un dimorphe de la pyrite ayant la même composition chimique mais une structure cristalline orthorhombique. La marcasite n’a pas la même couleur jaune cuivré que la pyrite. Elle est plutôt de couleur laiton pâle, parfois légèrement teintée de vert. La Marcasite est plus fragile que la pyrite et a également une densité légèrement inférieure à 4,8.

Marcasite

L’or du fou


On distingue facilement la pyrite et l’or. L’or est très mou et se plie ou se déforme sous la pression d’une épingle. La pyrite est cassante, et de minces morceaux se brisent sous la pression de l’épingle. L’or laisse une trace jaune, tandis que la pyrite est noir verdâtre. L’or a également une gravité spécifique beaucoup plus élevée. Un petit test minutieux vous aidera à éviter le problème de l’or des fous.


Utilisations de la pyrite


La pyrite est composée de fer et de soufre ; cependant, ce minéral ne constitue pas une source importante de ces deux éléments. Le fer est généralement obtenu à partir de minerais d’oxydes tels que l’hématite et la magnétite. Ces minerais se présentent sous forme d’accumulations beaucoup plus importantes, le fer est plus facile à extraire et le métal n’est pas contaminé par le soufre, ce qui réduit sa résistance.

La pyrite était autrefois un minerai important pour la production de soufre et d’acide sulfurique. Aujourd’hui, la plupart du soufre est obtenu comme sous-produit de la transformation du pétrole et du gaz. Une partie du soufre continue d’être produite à partir de la pyrite comme sous-produit de la production d’or.

La pyrite est parfois utilisée comme pierre précieuse. Elle est façonnée en perles, découpée en cabochons, facettée et taillée en formes. Ce type de bijou était populaire aux États-Unis et en Europe au milieu et à la fin des années 1800. La plupart des pierres de bijouterie étaient appelées « marcasite », mais il s’agit en fait de pyrite. (La marcasite serait un mauvais choix pour les bijoux car elle s’oxyde rapidement et les produits d’oxydation endommagent tout ce avec quoi ils entrent en contact.).


La pyrite comme minerai d’or


La pyrite est surtout utilisée comme minerai d’or. L’or et la pyrite se forment dans des conditions similaires et se retrouvent ensemble dans les mêmes roches. Dans certains gisements, de petites quantités d’or sont présentes sous forme d’inclusions et de substitutions dans la pyrite.

Certaines pyrites peuvent contenir 0,25% d’or en poids ou plus. Bien qu’il s’agisse d’une infime partie du minerai, la valeur de l’or est si élevée que la pyrite peut être une cible minière intéressante. Si la pyrite contient 0,25 % d’or et que le prix de l’or est de 1 500 $ l’once troy, une tonne de pyrite contiendra environ 73 onces troy d’or d’une valeur supérieure à 109 000 $. Ce n’est pas une garantie de faire de l’argent. Cela dépend de l’efficacité avec laquelle l’or peut être récupéré et du coût du processus de récupération.


Extraction de pyrite et de charbon


Le soufre est présent dans le charbon sous trois formes différentes :

– le soufre organique,
– les minéraux sulfatés
– les minéraux sulfurés (principalement de la pyrite avec de petites quantités de marcasite).

Lorsque le charbon est brûlé, ces formes de soufre sont converties en dioxyde de soufre gazeux et contribuent à la pollution atmosphérique et aux pluies acides, à moins qu’elles ne soient éliminées des émissions. La teneur en minéraux sulfurés du charbon peut être réduite par la séparation des minéraux lourds, mais cette élimination est coûteuse, entraîne une perte de charbon et ne peut être réalisée avec une efficacité de 100 %.

Les minéraux sulfurés du charbon et des roches environnantes peuvent produire un drainage minier acide. Avant d’être extraits, ces minéraux se trouvent en profondeur dans le sol et sous la nappe phréatique, où ils ne sont pas soumis à l’oxydation. Pendant et après l’extraction, le niveau de la nappe phréatique baisse souvent, exposant les sulfures à l’oxydation. Cette oxydation produit un drainage minier acide qui contamine les eaux souterraines et les cours d’eau. L’exploitation minière brise également les roches au-dessus et au-dessous du charbon. Cela crée davantage de voies de circulation pour les eaux oxygénées et expose une plus grande surface à l’oxydation.


Pyrite et matières organiques


Les conditions de formation de la pyrite dans l’environnement sédimentaire comprennent un apport de fer, un apport de soufre et un environnement pauvre en oxygène. Cela se produit souvent en association avec des matières organiques en décomposition. La décomposition organique consomme de l’oxygène et libère du soufre. C’est pourquoi la pyrite se trouve couramment et préférentiellement dans les sédiments riches en matières organiques de couleur sombre, comme le charbon et le schiste noir. La pyrite remplace souvent les matières organiques telles que les débris végétaux et les coquillages pour créer des fossiles intéressants composés de pyrite.

Formation des minéraux

Propriétés physiques et chimiques de la Pyrite

Formation : Magmatique, sédimentaire ou métamorphique
Système cristallin : Cubique
Composition : Bisulfure de fer
Formule chimique : FeS2
Dureté : 6 à 6.5
Densité : 4,95 – 5,10
Éclat : métallique, brillant
Trait : vert-noir à marron avec une odeur de soufre
Magnétisme : magnétique après chauffage
Transparence : opaque
Principaux gisements : Espagne, Belgique, France, Italie, Pérou, Royaume-Uni, Slovaquie, USA.


Propriétés et vertus de la Pyrite en Lithothérapie

La Pyrite est un excellent bouclier énergétique, elle aide à surmonter la négativité.

Elle développe les capacités intellectuelles, renforce la mémoire et la concentration.

Elle est intéressante pour les personnes qui ont des difficultés respiratoires, des problèmes de circulation sanguine, d’anémie et renforce le système immunitaire, notamment grâce à sa composition riche en fer.

Effectivement, la pyrite est une pierre riche en fer, environ 47 % de sa composition.

Elle a un effet structurant au niveau du physique et de l’organisation matérielle.

La Pyrite favorise la créativité et donne accès à la concrétisation financière de cet art.

Son système cubique favorise l’ancrage.

En effet, les pierres « métal » permettent de faire descendre l’énergie du haut corps vers le bas du corps. Cela permet de faire descendre l’énergie et l’activité au niveau du mental favorisant ainsi le lâcher prise et l’endormissement.


En lithothérapie, la Pyrite est appréciée pour les troubles et bienfaits suivants :

  • Bénéfique aux poumons
  • Infection, fièvre,
  • Circulation sanguine et varices
  • Anémie
  • Renforcement du système immunitaire
  • Favorise une bonne digestion
  • Aide à la structure osseuse
  • Stimulation des capacités intellectuelles et contribue à une bonne mémoire
  • Inflammations, rhumatisme, arthrite, arthrose

Qu’est-ce que la Lithothérapie ?

Si vous souhaitez connaître cette pratique ancestrale qu’est la lithothérapie, consultez notre article spécialement dédié à cette discipline : La Lithothérapie


Nos bijoux artisanaux en Pyrite


Les avis de nos clients sur la Pyrite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − onze =